Vous êtes ici
Home > Nutrition > 7 mauvaises habitudes à changer facilement pour améliorer grandement votre santé

7 mauvaises habitudes à changer facilement pour améliorer grandement votre santé

7 mauvaises habitudes à changer facilement pour améliorer grandement votre santé

Votre cuisine, votre meilleure ennemie

Votre cuisine est envahie de produits industriels. Certes, ils sont pratiques et faciles à cuisiner mais nuisent grandement à votre santé.

Vous avez de la peine à vous séparer de certains aliments car vous pensez que manger plus sain est trop compliqué. Pourtant, des alternatives existent.

A partir du moment où vous vous débarrassez des aliments sucrés et transformés qui sont à l’origine de votre prise de poids et les remplacez avec de la vraie nourriture et des aliments simples, non transformés, vous pouvez récupérer un rapport sain avec votre cuisine.

Votre santé en sera grandement améliorée et vous retrouverez plus facilement votre poids de forme.

La cuisine Paléo est une bonne alternative

La cuisine Paléo correspond à ce que les premiers humains mangeaient spontanément, de façon naturelle. C’est le Dr. S. Boyd Eaton qui publiait, en 1985, un article intitulé « Paleolithic Nutrition » dans le prestigieux New England Journal of Medicine.

Radiologiste et anthropologue médical, le Dr. Eaton émettait alors l’opinion que l’alimentation idéale correspondrait à celle de nos ancêtres de l’âge de pierre. En autant que l’on puisse en juger à partir des populations actuelles vivant encore comme à cette époque, il semble que nos aïeux ne connaissaient pas les maladies dégénératives.

On croit même que leur excellente forme physique leur aurait permis de facilement rivaliser avec les athlètes modernes.

Transformer votre cuisine en un endroit où seulement des aliments naturels sont permis va ôter le dernier et plus important obstacle à la perte de poids et à la santé optimale.

Cela transformera votre nourriture. Du poison auquel elle ressemble actuellement, elle deviendra votre meilleur médicament.

En fait, embrasser l’acte de la cuisson de la vraie nourriture est probablement la chose la plus importante que toute personne peut faire pour créer un système alimentaire sain et durable. Il est également une alchimie magique qui transforme les ingrédients individuels en un plat divin.

Toute la philosophie Paléo peut être résumée avec le concept « manger de la vraie nourriture”.

Donc, réservez un après-midi et occupez-vous de votre cuisine: sans pitié, jetez tous les soi-disant aliments, qui ne sont pas véritablement de la nourriture.

Gardez seulement les légumes (y compris les tubercules et les racines), les fruits, les noix, les graines et les protéines animales maigres comme le poisson, le poulet, les œufs, les viandes rouges. Des petites quantités d’haricots, quelques fois, dans des salades, sont aussi envisageables, même s’il ne s’agit pas d’un aliment paléo.

Maintenant, je comprends que tout le monde n’est pas prêt pour un tel changement. Cela ne signifie pas que vous devez accepter de dépendre des aliments sucrés et transformés qui contribuent à l’épidémie actuelle de diabète et obésité.

Quelques mises à jour simples peuvent transformer votre régime alimentaire pour de bon, sans modifier radicalement votre vie.

Les 7 changements qui suivent peuvent représenter autant de changements fondamentaux dans votre régime alimentaire, sans paraître toutefois trop restrictifs ou trop diététiques, avec des conséquences très positives sur votre santé et votre bien-être.

Petit déjeuner Paléo

1. Remplacez votre petit déjeuner habituel avec un repas riche en protéines et bonnes graisses

La plupart des gens commencent mal leur journée, tout en choisissant comme petit déjeuner des aliments qui ressemblent beaucoup plus à un dessert qu’à un repas.

D’autres sautent carrément ce repas qui est le plus important de la journée. Un apport adéquat de protéines et bonnes graisses serait un moyen simple pour que vous brûliez plus de calories pendant toute la journée, tout en accélérant votre perte de poids.

Vous pouvez insérer dans ce repas plein de super-aliments, protéines, graisses saines, et phyto-nutriments, pour stabiliser votre glycémie et votre énergie tout le long de la journée. Les recettes de petit-déjeuner Paléo sont très nourrissantes, bourratives, délicieuses et variées.

Des smoothies protéinés et d’autres recettes riches en nutriments vous soutiennent et vous aident à contrôler appétit, faim et fringales pendant toute la journée.

Viande saine bio pour la cuisine Paléo

2. Améliorez la qualité des produits à base de viande et d’œufs

Ces aliments-là, s’ils sont issus de productions conventionnelles, sont souvent produits aux hormones,  et antibiotiques. Les animaux sont nourris avec des céréales et d’autres aliments qui ne seraient pas leur nourriture naturelle. Optez pour des produits bio d’origine animale, qui sont élevés dans les pâturages, nourris à l’herbe et sans antibiotiques, hormones et pesticides.

Quant aux poissons, afin de ne pas vous empoisonner au métaux lourds (mercure, plomb et autres) choisissez de préférence des poissons sauvages et de petite taille (sardines, maquereaux, hareng, anchois) ou issus d’élevage durable (il existe aussi des poissons élevés bio).

Concernant les oeufs, vous ne devez absolument pas craindre les jaunes en vous tenant aux blancs d’œufs. Les jaunes contiennent des vitamines importantes et des graisses nécessaires pour le fonctionnement du cerveau et pour améliorer l’humeur.

Légumes de toutes les couleurs pour la cuisine Paléo

3. Remplacez céréales, pommes de terre et autres féculents raffinés avec des légumes et des fruits de toutes les couleurs

Vous allez ainsi réduire votre consommation d’amidon et de gluten. Le regime Paléo ne prévoit ni céréales ni légumineuses. Il s’agit donc d’une alimentation naturellement sans gluten. Les légumes et les fruits apportent aussi des sucres, mais il s’agit de sucres lents, véritablement lents, qui ne causent pas des pics de glycémie et d’insuline. De plus, ils apportent plein d’autres nutriments importants pour la santé, ce qui n’est pas le cas avec les céréales.

Le gluten est une protéine présente dans le blé, l’orge, le seigle, l’épeautre et l’avoine. Il a été consommé par l’homme depuis que l’on a commencé à cultiver les céréales, il y a 10.000 ans. Si on compare ce temps-là avec les quelques millions d’années de l’histoire de l’homme, ça fait très peu.

De plus, dans les 50 dernières années, nous avons créé de nouvelles souches de blé (souches naines génétiquement modifiées et sélectionnées avec des buts industriels). Cela a créé une véritable cascade de problèmes, y compris une augmentation de 400 pour cent dans la maladie cœliaque et une hausse spectaculaire de la sensibilité au gluten, affectant environ huit pour cent de la population.

Une étude affirme même que le gluten arrive à créer de la dépendance. Mais une autre dépendance est causé par l’effet rapide de l’élévation de la glycémie induite par les farines raffinées. Pour briser le cycle de la dépendance, nous avons besoin de modérer un maximum notre production d’insuline. Un moyen facile de le faire est tout simplement de remplacer par plus de légumes la partie de votre assiette normalement consacrée aux féculents céréale.

Vous pouvez également le faire au restaurant. Si votre plat prévoit de la pomme de terre, des frites ou des pâtes, demandez de les remplacer avec des épinards sautés.

L'huile d'olive est un bon ingrédient pour la cuisine paléo

4. Remplacez les mauvaises huiles par de bonnes huiles

Les huiles raffinées de maïs, de soja, de colza, de tournesol, d’arachide, de palme et d’autres huiles du commerce contiennent un excès d’oméga-6, qui sont pro-inflammatoires et actuellement représentent 10 pour cent de nos calories.

Faites attention tout particulièrement aux sauces à salade, qui contiennent non seulement des huiles raffinées, mais également du gluten, trop de sel et plein d’autres additifs alimentaires. Au lieu de ces produits-là, utilisez seulement de l’huile d’olive extra vierge ou du beurre de noix de coco extra vierge (aussi connu comme huile de noix de coco).

L’huile d’olive extra vierge est très riche en polyphénols, qui sont des composés fortement anti-inflammatoires et antioxydants. La recherche a démontré que l’huile d’olive réduit le risque de maladie cardiaque autant ou plus que les statines.

Le beurre ou huile de noix de coco est un excellent carburant pour vos cellules et contient des graisses anti-inflammatoires telles que l’acide laurique, le même qui se trouve dans le lait maternel.

Vous pouvez utiliser ces huiles également pour les cuissons.

Les avocats contiennent des graisses saines

5. Remplacez les mauvaises graisses avec des bonnes graisses

Le régime américain standard (SAD, en effet) ou diète occidentale, contient une quantité massive de graisses pro-inflammatoires qui vous rendent malade, fatigué-e, enflammé-e et qui vous font grossir. Passez à certains aliments qui vous fournissent des graisses saines et aux effets anti-inflammatoires.

A tous les repas mangez donc soit de l’avocat, soit des oléagineux tels les noix, amandes, noix de Brésil, noix de pecan, noisettes, cajou, noix de macadamia, soit des graines tels celles de courge, de tournesol, sésame, pignons de pin, soit des olives ou encore de la noix de coco râpée ou encore de la purée d’amande ou de noix de cajou; cela peut aussi être un oeuf ou du saumon sauvage.

Les noix sont sources d'énergie saine

6. Mangez des noix et autres oléagineux aux collations

Débarrassez-vous du sucre et du gout sucré, évitez les snacks industriels et remplissez de noix votre garde-manger. Ces aliments aident à perdre du poids et réduire le risque de diabète. Ils représentent également une excellente collation parce qu’ils contiennent plein de protéines, fibres, minéraux et bons gras.

Achetez des noix non salées et de préférence non grillées. Éviter les produits frits ou cuits à l’huile. Les meilleurs sont amandes, noix, noix de macadamia, les noisettes et les noix de pecan.

Une ou deux poignées lors d’une ou deux collations par jour. Mais attention, les noix aussi, si vous en abusez, pourraient vous faire grossir.

Rappelez-vous: une portion ou une bonne poignée consiste à 10 à 12 pièces.

Remplacer le café par du thé vert pour une cuisine Paléo

7. Remplacez le café avec du thé vert

Le café peut interférer avec les mécanismes de désintoxication de votre foie et peut vous mettre dans une condition de stress continue. Passez au thé vert et buvez-en une à trois tasses par jour. La petite quantité de caféine y contenue ne vous causera pas de souci et les antioxydants contenus vont vous faire tellement de bien!

Ces changements – mis en place au quotidien – peuvent changer votre santé et celle de vos proches.

Vous n’avez pas besoin de tout suivre à la lettre, mais il vous suffira intégrer ces changements pour la plupart de vos repas et journées pour vous sentir mieux, avec plus d’énergie, moins de fatigue, moins de coups de barre et pour avoir une meilleure digestion.

Je vous promets que tous ces changements sont non seulement très bénéfiques, mais peuvent également contribuer à rendre plus savoureuse votre cuisine!

Je sais pourtant que vous pourriez avoir des oppositions vis à vis certains de ces changements. N’hésitez pas à m’en faire part en écrivant un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire

Top